Eau | Osmose inverse

Imprimer

Filtration membranaire: osmose inverse (OI)

But

  • La séparation des sels par concentration
  • Production d'eau déminéralisée

Principe

Tout comme pour la filtration membranaire, l'eau usée, pour l’osmose inverse, est pompée sous pression au travers d’une membrane semi-perméable. Une membrane d’osmose inverse ne contient pas de pores. L’eau et les petites molécules non chargées vont migrer au travers de la membrane par diffusion au sein de la structure moléculaire. Le processus a lieu sous pression car le déplacement de l’eau a lieu dans le sens inverse de l’osmose naturelle.
L’osmose inverse retient toutes les matières en suspension, les virus, les polluants organiques dissous et quasiment tous les sels. La qualité de l’eau traitée est donc similaire à celle de l’eau déminéralisée.

L’osmose inverse est généralement réalisée avec des membranes en polyamide spiralées dans des modules standardisés. L’osmose inverse génère en coproduit le concentrat avec une teneur en sels relativement haute.

Afin de protéger les membranes d’osmose inverse, elles sont souvent précédées d’autres techniques telles que la filtration sur sable et/ou l’ultrafiltration.

Schéma

Application

L’osmose inverse est utilisée afin d’obtenir de l’eau très pure. Par exemple pour produire de l’eau potable, la production d’eau déminéralisée pour des applications industrielles, le traitement d’eau usée, la réutilisation d’eau usée traitée, ….

Exemple de réalisation

Installation RO

Coûts d’exploitation

L’osmose inverse est un procédé basé sur la pression, qui est donc énergivore. Il faut également tenir compte du coût des produits chimiques utilisés pour le lavage périodique des membranes. De plus la durée de vie des membranes est relativement réduite et celles-ci doivent être remplacées tous les 5 à 10 ans.