Sous les projecteurs | Van Honsebrouck

Imprimer

Projet

  • Construction d’une station d’épuration biologique
  • Capacité: 280 m³/j, 1,1 tonne DCO/jour

Description

Van Honsebrouck Belgium brasse entre autres Kasteelbier, Brigand, Bacchus et les bières fruitées de geuze St.-Louis. En 2014, la brasserie a pris la décision de déménager la production du centre-ville cloisonné d’Ingelmunster vers un vaste terrain de 5 ha à Izegem. Bien que distants de seulement 1,5 km, cette décision était nécessaire afin de pouvoir continuer à satisfaire la demande internationale toujours croissante du secteur.
Sur le nouvel emplacement, les eaux usées ne sont plus rejetées dans l’égout public mais dans la rivière Mandel. La construction d'une nouvelle station d’épuration était donc inévitable. Etant données les augmentations de productions envisagées, il a été tenu compte d’un débit d’eau usée de 275 m³/j, soit plus de 50% supérieur au débit rejeté juste après le déménagement. Les caractéristiques supposées de l’eau usée sont reprises dans le tableau ci-dessous

DCO

4 025

mg O2/l

DBO

2 022

mg O2/l

MES

597

mg/l

 

Tamis rotatif eau bruteDétail aération

 

Réalisation

Pour la station d’épuration, un traitement à boues activées continu a été choisi, sans prétraitement anaérobie. Après une analyse approfondie, cette configuration semblait la solution idéale pour les raisons suivantes :

  • La composition des eaux usées est énormément variable (1500 mg DCO/L à. > 7500 mg DCO/L). Ceci ne peut pas aboutir à un fonctionnement stable de l’anaérobie.
  • Même avec une anaérobie en tête, une aérobie importante serait nécessaire pour respecter les normes de rejet sévères. Ceci imposait une emprise au sol et des frais d’investissement plus importants.
  • Sans anaérobie, le process est plus simple, diminuant les coûts opérationnels, même sans récupération de l’énergie, et ceci grâce au système d’aération économe en énergie de Trevi

Le traitement aérobie est composé d’un puits de pompage, d’un tamis rotatif, d’un bassin tampon, d’un bassin biologique, d’un décanteur et d’un bassin aérobie de minéralisation des boues. Le puits de pompage souterrain (10 m³) est exécuté avec un système de pompage redondant à trois pompes adaptées aux eaux de NEP jusque 80 °C. Le bassin tampon a une capacité de 1000 m³ et permet de compenser l’arrêt de production estival et la production irrégulière des autres mois de l’année. Le bassin biologique a un volume de 2000 m³.